Qui sommes-nous ?

Description

Le Club Motoneigistes MRC Rouyn-Noranda est une corporation sans but lucratif et une entreprise d’économie sociale créée en l’an 2 000. Notre mission consiste à préparer, à entretenir et à gèrer des sentiers de motoneige qui totalisent environ 300 kilomètres. Ce réseau rejoint pratiquement chacune des localités qui forment la nouvelle Ville de Rouyn-Noranda.

Rouyn-Noranda joue aussi le rôle de carrefour important pour la pratique récréo-touristique de la motoneige en région; ainsi les motoneigistes qui circulent entre le Témiscamingue et les autres parties de l’Abitibi ou du Nord-du-Québec, empruntent la plupart du temps nos sentiers et passent au cœur de Rouyn-Noranda. Notre réseau permet une circulation fluide et agréable vers chacun des autres centres régionaux et vers le nord-est ontarien.
En direction nord, le sentier Trans-Québec 93 mène vers La Sarre et ses environs, en passant par Duparquet, sur le territoire d’Abitibi-Ouest. On choisira aussi ce sentier pour atteindre Amos en passant par Palmarolle et par Taschereau.
Vers l’ouest, la Trans-Québec 93 conduit les motoneigistes aux portes de Virginiatown en Ontario, en passant par Évain et par Arntfield. Entre Arntfield et la frontière de l’Ontario, on peut bifurquer vers le sommet du mont Kanasuta et profiter d’un point de vue superbe sur le paysage environnant.
À partir d’Arntfield , on a aussi le choix de se diriger vers la Trans-Québec 83, direction sud. Ce sentier passe par Cloutier et par Rollet, en route vers le Témiscamingue.
En direction nord-est, le nouveau tracé de la Trans-Québec 83 mène à Cléricy et à Montbrun avant d’atteindre Preissac. À partir de cet endroit, on peut poursuivre sa route soit vers Val-d’Or en direction sud, soit vers Amos, au nord. En plus de ces tronçons importants de la Trans-Québec, nous assurons la qualité de six sentiers locaux. Au sud de Rouyn-Noranda, la Passe de Granada fait le lien entre le relais du Club – situé au Centre de Plein Air de Granada - et l’intersection Arntfield-Évain, sur la Trans-Québec. Près du Relais du Club ,le sentier local de McWatters se rend jusqu’à la Rivière Kinojevis. En route vers Rollet et le Témiscamingue, un troisième sentier local favorise l’accès à Beaudry et un quatrième, à Montbeillard. Un cinquième sentier local relie à D’Alembert le tronçon nord de la 83. Le sixième est constitué par le Tour de ville , qui ceinture le centre-ville de Rouyn-Noranda. Il sert de trait d’union entre les sections de la Trans-Québec et il permet aux motoneigistes d’ici ou d’ailleurs, de profiter des services disponibles dans le cœur urbain de Rouyn-Noranda.
Nos sentiers sont très agréables à fréquenter de la fin décembre à la fin mars et leur environnement est varié. Tantôt on circulera dans une plaine, tantôt dans une forêt de conifères ou de bouleaux, tantôt dans un secteur plus sinueux et montagneux. En fait les sentiers de l’Abitibi-Témiscamingue, dont les nôtres, ont la réputation d’être parmi les plus beaux en Amérique du Nord. Ce diagnostic est émis par des analystes indépendants tels la firme Devamco et il est constamment affirmé par les visiteurs et les observateurs en provenance du nord-est américain.



Une belle histoire
La motoneige fait partie de nos mœurs depuis plus d’un demi-siècle. Déjà en 1948, un « patenteux » d’ici se laisse photographier dans les rues de Rouyn-Noranda à bord d’une grosse traîne motorisée qui glisse sur la neige.
Onze ans plus tard (1959) les premiers Ski-Doo de J-A Bombardier feront leur apparition dans tous les coins enneigés du Québec, dont le nôtre. Ici comme ailleurs, les premières motoneiges serviront à la fois d’outils de travail, d’instruments accompagnant d’autres loisirs plus anciens et de machines purement récréatives: transporter son bois, aller à son camp de chasse l’hiver, aller à la pêche sur glace ou se balader sur les lacs, pour le simple plaisir de la balade. Les marques et les modèles se multiplient rapidement, leur puissance augmente, les modèles de course apparaissent.
Sur le territoire de Rouyn-Noranda, les mordus de la motoneige se regroupent dès le début des années 1970. Des sentiers balisés relient progressivement des localités entre elles et pratiquement chacune aura, un jour ou l’autre, son propre club de motoneigistes. McWatters, Évain, Bellecombe, Granada et Cléricy seront les précurseurs. Le Club du lac Marlon les rejoint à l’hiver 1973 et il s’affilie à la Fédération Québécoise de La Motoneige. Il s’incorpore en 1976 sous le nom de Club Motoneige Lac Marlon. Il survivra jusqu’à aujourd’hui, sous différents noms incluant le vocable de Rouyn-Noranda : Club Motoneigiste Rouyn-Noranda (1985), Club Motoneigistes Région Rouyn-Noranda (1995) et Club Motoneigistes MRC Rouyn-Noranda. Ce dernier est créé en 2000, par la fusion des deux seuls clubs de l’époque : celui de Rouyn-Noranda et le Club Motoneigiste Le Grand Duc de Granada.


Historique

Sur le territoire de Rouyn-Noranda, les mordus de la motoneige se regroupent dès le début des années 1970. Des sentiers balisés relient progressivement des localités entre elles et pratiquement chacune aura, un jour ou l’autre, son propre club de motoneigistes. McWatters, Évain, Bellecombe, Granada et Cléricy seront les précurseurs. Le Club du lac Marlon les rejoint à l’hiver 1973 et il s’affilie à la Fédération Québécoise de La Motoneige. Il s’incorpore en 1976 sous le nom de Club Motoneige Lac Marlon. Il survivra jusqu’à aujourd’hui, sous différents noms incluant le vocable de Rouyn-Noranda : Club Motoneigiste Rouyn-Noranda (1985), Club Motoneigistes Région Rouyn-Noranda (1995) et Club Motoneigistes MRC Rouyn-Noranda. Ce dernier est créé en 2000, par la fusion des deux seuls clubs de l’époque : celui de Rouyn-Noranda et le Club Motoneigiste Le Grand Duc de Granada.

Une valeur ajoutée pour la région de Rouyn-Noranda

La pratique récréative de la motoneige génère pendant 3 à 4 mois que dure la saison, des retombées économiques très importante soit 60 millions pour la région.

Les touristes de l’’Ontario, des États-Unis et des autres régions du Québec, contribuent de plus en plus à ces retombées. L’Abitibi-Témiscamingue est reconnue pour la qualité de ces sentiers. L’an dernier nous avons eu une augmentation de 10% de nos membres portant maintenant le total à 1200 membres annuels. Depuis quelques années Nous sommes associés au Snow cross et à la fête d’hiver à laquelle, à notre initiative, une 1ère participation des quatre concessionnaires de motoneige réunis pour offrir des essais de motoneiges gratuitement dans une portion de nos sentiers. Tout cela se fait chaque année sous la supervision de notre équipe de patrouilleurs qui sont là pour assurer la sécurité Très belle visibilité pour tous.

Des notions de développement durable et de souci de l’environnement

En 2013, Lors de la mise en place du projet de signalisation, nous avons opté pour des structures en bois traité pour leur longévité. Nous avons récupérer plus de 200 panneaux d’aluminium qui ont été re-lettrés au lieu de les détruire. La mise en place s’est faite sur des pieux vissés ajustables pour une plus grande durabilité. Le projet consistait à moderniser et à compléter la signalisation dans le but de mieux orienter les motoneigistes locaux et les touristes vers les commerces des différents secteurs, et vers les nombreux services offerts au centre-ville. Avec les stations-services, les concessionnaires, les motels, et restaurants qui y sont affichés, ainsi que la direction et le nombre de km pour s’y rendre font en sorte que, c’est vraiment sécuritaire et plaisant de venir à Rouyn-Noranda. Cette nouvelle signalisation apporte une valeur ajoutée à la ville, étant de qualité professionnelle nous sommes très fiers des résultats.


Mission


 D’assurer la sécurité des motoneigistes dans tous les sentiers desservis par le club.
 D’assurer l’entretien et la signalisation des sentiers.
 D’appliquer la réglementation de la FCMQ (Fédération des Clubs de motoneiges du Québec) sur l’ensemble de notre territoire.
 De promouvoir le sport de la motoneige. Par notre association au snow cross, à la fête d’hiver avec tous les concessionnaires et notre présence au salon du VHR chaque année.
 De collaborer étroitement avec les autres clubs et la Fédération, afin d’améliorer le réseau de sentiers de motoneige dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue.
 D’informer adéquatement les membres de façon à préserver les droits de passage et l’environnement. Ainsi que les informer sur l’état des sentiers
Pour cela il est primordial que nos infra structures (tels, les ponts, les tabliers des ponts ou les ponceaux) qui sont rendues à leur fin de vie soit remplacées

Actions réalisées pour favoriser l’atteinte de notre mission
Acquisition d’une débroussailleuse commerciale pour améliorer les sentiers et y accentuer la sécurité
Remplacer la signalisation au complet sur tout le territoire;
Instaurer de nouveau accès pour différents commerces;
Une équipe de patrouilleurs assure la sécurité et la règlementation;
Installer des panneaux incitant les motoneigistes à rester dans les sentiers, à respecter les terrains privés et l‘environnement Afin de préserver les droits de passages;
Organiser plusieurs activités pour les membres;
Relocaliser divers sentiers dans les secteurs problématiques. Ou suite à des droits de passage perdus